3 Vues

Cet engagement ne figure ni dans le Plan de développement économique et social (PNDES) ni dans les différentes Déclarations de politique générale (DPG) intervenues depuis 2016, y compris celle de février 2019.

Le Burkina Faso entretient une coopération Sud-Sud assez dynamique avec l’Ile de Cuba, la République Arabe d’Egypte et le Brésil en termes d’appui en ressources humaines (notamment en personnel médical spécialisé).

Le ministère de la Santé a signé des conventions avec les universités publiques et privées pour faciliter l’intervention des hospitalo-universitaires dans les hôpitaux.

Des conventions ont été signées avec des structures privées en Tunisie pour des soins. Une convention pour implémenter les automates d’hématologies a été signée également. Dans le cadre de l'élaboration de la Fonction Publique Hospitalière, il est prévu des possibilités de convention entre les hôpitaux publics et privés.

On ne dispose pas de données fiables sur le nombre de personnes qui bénéficient de ces différentes formations pour un meilleur suivi et une meilleure appréciation.

Toutefois, pour une mise en œuvre efficace, il est impératif que le plateau technique et les infrastructures sanitaires soient mis en norme et que la maintenance du matériel soit plus rigoureuse. Il faudra également veiller à l'approvisionnement des stocks des dépôts MEG à tous les niveaux.

Plusieurs acteurs ont un regard mitigé sur ces conventions. Une vieille citoyenne s’impose pour interpeller l’autorité au besoin.

Engagement en cours de réalisation
Date de l'évaluation : 08-2019