3 Vues

En 2018, la poursuite des actions de lutte contre les inégalités liées au sexe a permis :

  • la subvention de la cotisation APE de 256 000 filles nouvellement inscrites au CP1 ;
  • l’appui à l’hébergement et à la restauration de 101 filles de la maison communautaire de manga ;
  • l’octroi d’une subvention à 50 filles vulnérables du post-primaire et secondaire ;
  • l’appui financier à la scolarisation de 260 filles dans la maison de la femme du centre de Bogodogo ;
  • l’octroi de 53 000 kits scolaires aux filles du post-primaire et du secondaire ;
  • l’acquisition de 2700 vélos sont au profit des filles issues de milieux défavorisés ;
  • l’organisation de cours d’appui en faveur des filles des classes de 3ème et de Terminale dans les établissements publics de 4 régions,
  • des appuis financiers accordés à 830 filles victimes ou à risque de mariage d’enfants (elles ont été identifiées par le MFSNF),
  • l’appui à l'hébergement de 1300 filles,
  • la restauration de 8000 filles et spécifiques à 2000 filles  dans 4 régions ;
  • l’appui à la scolarité de 631 filles ;
  • l’appui en kits scolaires aux filles ;
  • la formation de 600 acteurs de l’éducation des régions des Cascades, du Centre-Nord, de l’Est et du Sahel sur la pédagogie sensible au genre ;
  • la formation de 84 acteurs de l’éducation des régions des Cascades, du Centre-Nord, de l’Est et du Sahel sur la gestion hygiénique des menstrues.

Malgré ces efforts et les actions menées, l'approche genre n'est pas encore enseignée en milieu scolaire et les réformes visant à extirper des manuels scolaires les stéréotypes et termes préjudiciables au filles et femmes ne sont pas encore réalisées.

 

Engagement en cours de réalisation
Date de l'évaluation : 03-2019